Accueil > Citations > Entre Fantoine et Agapa : Ubiquité (1951) – Robert Pinget

Entre Fantoine et Agapa : Ubiquité (1951) – Robert Pinget

« A tel endroit, disons à Manhattan, se trouvait un jour telle personne ». Ça ne va pas. Il faut dire : « Un maquignon se trouvait à Bucarest au moment où ». J’aimerais mieux : « A Vaugirard, un jour de pluie, ma femme ». Non. Le plus simple, c’est :
Il était une fois des fois, à Manhattan, une personne qui était maquignon à Bucarest au moment où Vaugirard fut annexé à Paris, sous la pluie, ma femme.
Ça fait qu’on ne comprend pas. Si on cherche le sens à tout prix, on saisira plus ou moins qu’il s’agit d’une même personne. Or tel n’est pas le cas. Il s’agit de plusieurs personnes qui chacune était plusieurs, dans des endroits différents au même moment. C’est impossible à dire synthétiquement et avec précision. On ne peut que suggérer le synchronisme en énumérant, et en reliant les propositions par des adverbes circonstanciels. Mais l’effet sera manqué. Un conte doit faire impression d’entrée. Tant pis, foin de l’élégance, je raconte quand-même :
Un jour de 1860, date de l’annexion de Vaugirard à Paris, au moment même de la signature du document, une habitante de Manhattan prenait le bateau pour Bucarest où elle travaillait depuis deux ans comme maquignon, et m’attendait près de la fontaine Médicis.
Au même moment un maquignon de Bucarest, un vrai maquignon en chair et en os, installé dans la ville depuis deux ans et qui n’en bougerait plus jusqu’à sa mort, quittait Manhattan et m’attendait sous la pluie à Paris.
Au même moment ma future femme qui m’attendait au Luxembourg, furieuse de mon retard, vendait un cheval de trait à Bucarest et s’éloignait de Manhattan.
Jusque-là, c’est clair. Il faut que je dise maintenant que la personne de Manhattan allait à Bucarest rendre visite au maquignon. Le maquignon l’attendait. Ma future femme, à la fontaine, s’attendait entre eux deux. Quand la personne arrivée à Bucarest entra chez le maquignon, celui-ci se visita donc lui-même, la personne s’embrassa sur la bouche, ma femme fit l’un et l’autre (j’étais alors marié) et tous trois furent dans mon lit.
J’ajoute que ma femme était la personne de Manhattan, rencontrée six mois après et à laquelle j’avais, le jour de l’annexion de Vaugirard, donné rendez-vous au Luxembourg. Du fait qu’en m’attendant elle pensait à son départ de Manhattan et à son Maquignon de Bucarest, inversement elle devait être présente à la fontaine six mois plus tard car elle m’aima follement. L’amour fait de ces choses et bien d’autres, c’est un lieu commun. Quant au maquignon, il savait d’avance qu’il serait jaloux six mois après. La haine a les mêmes effets : il était donc présent à Médicis lors du départ. Ma femme et son amant, quand ils se sont rencontrés à Bucarest et qu’ils se trouvaient en même temps dans mon lit… Mais je n’insiste pas, c’est cousu de fil blanc.

Publicités
Catégories :Citations Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :