Archive

Archive for août 2013

铁西区 / Tie Xi Qu: West of Tracks (2003) – Wang Bing

août 24, 2013 Laisser un commentaire

Catégories :Galerie Étiquettes : , , ,

Un homme sans l’occident (2002) – Raymond Depardon

août 24, 2013 Laisser un commentaire

Catégories :Galerie Étiquettes : , ,

Sur les falaises de marbre (1939) – Ernst Jünger

août 19, 2013 Laisser un commentaire

Entre rive et falaises s’étendaient les coteaux à vignobles et le sentier le long de leurs pentes allait se perdant. A ces chemins se lie le souvenir d’un éveil rayonnant, fait d’étonnement, et qui tout à la fois nous emplit de crainte et nous ravit. Ce fut comme si, des profondeurs de la vie, nous étions remontés à sa surface. Pareille au coup frappé au carreau qui nous tire du sommeil, une image était tombée dans la nuit de notre ivresse, peut-être la corne de bouc qu’en ces contrées le paysan plante au bout d’une longue rame dans le sol de son jardin, peut-être le grand-duc aux yeux jaunes perché sur le faîte d’une grange, ou quelque météore filant dans un crépitement à la voûte du ciel. Toujours est-il que nous demeurâmes comme pétrifiés, et un brusque frisson nous pénétra jusqu’aux moelles. Il nous sembla alors que pour contempler les paysages un nouveau sens nous était donné. Nous regardions comme avec des yeux auxquels il est accordé de voir l’or et les cristaux qui courent en veines brillantes dans la profondeur des terres vitreuses.

Catégories :Citations Étiquettes : , , ,

Les gommes (1953) – Alain Robbe-Grillet

août 19, 2013 Laisser un commentaire

En temps ordinaire, ce paysage paraît de profondeur très modeste et plutôt dépourvu d’attrait, mais ce matin le ciel gris-jaune des jours de neige lui confère des dimensions inhabituelles. Certains contours s’accusent, d’autres s’estompent ; ça et là des espaces se creusent, des masses insoupçonnées surgissent ; l’ensemble s’organise en une série de plans découpés, où le relief, soudain mis en lumière, semble du même coup perdre son naturel – et peut-être sa réalité – comme si cette netteté trop grande n’était possible qu’en peinture. Les distances en sont tellement affectées qu’elles en deviennent à peu près méconnaissables, sans que l’on puisse dire exactement dans quel sens elles se sont transformées : étirées, ou bien réduites – ou les deux à la fois – à moins qu’elles n’aient acquis une qualité nouvelle ne relevant plus de la géométrie… Ainsi parfois en advient-il de cités perdues, pétrifiées pour des siècles par quelque cataclysme – ou seulement pour quelques secondes avant l’écroulement, un clignement comme d’hésitation entre la vie et ce qui déjà porte un autre nom : après, avant, l’éternité.

Catégories :Citations Étiquettes : , , ,

Cuadecuc, vampir (1970) – Pere Portabella

août 18, 2013 Laisser un commentaire

Catégories :Galerie Étiquettes : , , ,

O Dragão da Maldade contra o Santo Guerreiro (1969) – Glauber Rocha

août 18, 2013 Laisser un commentaire

Catégories :Galerie Étiquettes : , ,