Accueil > Citations > Le Surmâle : La découverte de la femme (1901) – Alfred Jarry

Le Surmâle : La découverte de la femme (1901) – Alfred Jarry

Elle avait tenu sa promesse : le masque était tombé, mais le cerne des yeux l’avait remplacé, si grand ! D’autres masques allaient se poser partout sur elle, comme des flocons de neige violette : les marbrures cadavériques qui commencent aux narines et au ventre.
Le marbre de la vivante était encore pur et lumineux : à la gorge et aux hanches, les mêmes nielles imperceptibles qu’a l’ivoire fraîchement coupé.
Marcueil découvrit en soulevant les paupières d’un index délicat, qu’il n’avait jamais vu la couleur des yeux de sa maîtresse. Ils étaient obscurs jusqu’à défier toute couleur comme les feuilles mortes, si brunes au fond des douves limpides de Lurance ; et on eût dit que c’étaient deux puits dans le crâne, forés pour la joie de voir le dedans de la chevelure à travers.
Les dents étaient de minutieux joujoux bien en ordre. La mort en avait rapproché avec soin les deux rangs, comme de minuscules dominos, vierges de points — trop enfants pour savoir compter — dans une boîte de surprises.
Les oreilles, à n’en pas douter, avaient été « ourlées » par quelque dentellière.
Les bouts des seins étaient de curieuses choses roses qui se ressemblaient mutuellement, et à rien autre.
Le sexe avait l’air d’un petit animal éminemment stupide, stupide comme un coquillage — vraiment, il en avait bien l’air — mais non moins rose.
Le Surmâle s’aperçut qu’il était en train de découvrir la Femme, exploration dont il n’avait encore pas eu le loisir.
Faire l’amour assidûment ôte le temps d’éprouver l’amour.
Il baisa, comme des joyaux rares, dont il allait être obligé de se défaire tout de suite et pour toujours, toutes ses découvertes.
Il les baisa, — ce dont il n’avait encore jamais eu l’idée, s’imaginant que c’était prouver une impuissance momentanée de caresses plus viriles — il les baisa pour les récompenser de ce qu’il les avait découvertes, il se dit presque : inventées.

Publicités
Catégories :Citations Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :