Accueil > Citations > Diadème, La main de Dieu : Femme connue (1949) – Pierre Jean Jouve

Diadème, La main de Dieu : Femme connue (1949) – Pierre Jean Jouve

Grands spectacles de peau que je vous déshabille
Pampres: bois de noirceur! plages bleues et rameaux
Où domine deux fois la mamelle ductile
Par pitié et sa tête rose où boire l’eau

Certains yeux contenant la sourdeur de la mer
Mais aussi le radium amoureux d’une étoile
Certains flancs ressemblant aux sables et à l’air
La lumière violant une forêt natale

Dans les globes, cheveux, récifs, temples, grands os
Le nombril et les dents, la nuque et les jointures
Innocence et péché symétriquement beaux
Le pubis, les jarrets, le ventre architecture.

Nous savons, nous aimons, nous hantons et baisons
Votre mystère blanc plaisant laboratoire
O médianes chargées des principes du temps
Où pas un instant pur n’est laissé à la gloire.

Publicités
Catégories :Citations Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :