Accueil > Citations > La cave (1976) – Thomas Bernhard

La cave (1976) – Thomas Bernhard

La guerre était leur sujet favori. Les femmes parlaient de leurs maris et les maris parlaient des théâtres d’opérations où ils avaient été. Le plaisir des femmes à raconter leur vie était à son comble quand elles parlaient des blessures de leurs maris ; les maris continuaient à avoir des yeux toujours tournés vers Smolensk, Stalingrad, Calais, El-Alamein ou Navik. Après en avoir entendu parler des centaines de fois, il nous fallait presque tous les jours revenir à ces théâtres d’opérations. Quant aux blessures nous les connaissions jusque dans les plus petits détails, les moins apparents. Que la vessie de quelqu’un ne fonctionnait plus à cause d’un éclat d’obus qui lui avait éraflé les testicules à Sébastopol, nous entendions sans cesse sa femme le raconter dans tous les détails. Les femmes parlaient de la captivité de leurs maris et nous avions par elles, pour ainsi dire de seconde main, une description des conditions qui régnaient dans les camps russes, américains et anglais. Dans la tête des hommes du peuple, les théâtres d’opérations, peu leur importe qu’ils soient caractérisés par une victoire ou une défaite, sont les sommets de toute leur vie. Celui qui avait un père ou un oncle n’entendait parler presque toujours que de leurs exploits, même de leurs défaites ils avaient fait des actions héroïques, sans aucune gêne ils ornaient l’horizon du souvenir de leurs cochonneries et polissonneries pendant la guerre et ils en faisaient autant de décorations. Dans le sous-sol, les femmes racontaient avec la passion de la participation la plus intime les actions d’éclat de leurs maris, les atrocités des ennemis. Les rapatriés avaient toujours de grandes phrases héroïques à la bouche, seuls ceux d’entre eux qui étaient effectivement mutilés pour toute leur vie gardaient le silence, il n’y avait rien à en tirer.

Publicités
Catégories :Citations Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :