Accueil > Citations > Essais sur le roman: L’espace du roman (1964) – Michel Butor

Essais sur le roman: L’espace du roman (1964) – Michel Butor

Toute fiction s’inscrit donc en notre espace comme voyage, et l’on peut dire à cet égard que c’est là le thème fondamental de toute littérature romanesque; tout roman qui nous raconte un voyage est donc plus clair, plus explicite que celui qui n’est pas capable d’exprimer métaphoriquement cette distance entre le lieu de la lecture et celui où nous emmène le récit.

Mais lorsque le voyageur est loin de chez lui, qu’il est retenu dans ces îles dont il rêvait, c’est de sa patrie qu’il rêve alors, elle lui manque et lui apparaît sous des couleurs toutes renouvelées. A partir du moment où le lointain me devient proche, c’est ce qui était proche qui prend le pouvoir du lointain, qui m’apparaît comme encore plus lointain. La première grande époque du roman réaliste moderne, celle du roman picaresque espagnol ou élizabéthain, coïncide précisément avec celles des premières circumnavigations. La terre est ronde, et continuant encore plus loin dans la même direction, ce qui apparaîtra derrière l’horizon c’est mon point même de départ, mais tout nouveau.

La distance fondamentale du roman réaliste est donc non seulement voyage, mais périple; cette proximité du lieu qu’on me décrit contracte en elle tout un voyage autour du monde.

Publicités
Catégories :Citations Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :