Accueil > Citations > La folie du jour (1949) – Maurice Blanchot

La folie du jour (1949) – Maurice Blanchot

Je vivais surtout dans les villes. J’ai été quelques temps un homme public. La loi m’attirait, la multitude me plaisait. J’ai été obscur dans autrui. Nul, j’ai été souverain. Mais un jour je me lassai d’être la pierre qui lapide les hommes seuls.

Je dois l’avouer, j’ai lu beaucoup de livres. Quand je disparaîtrai, insensiblement tous ces volumes changeront; plus grandes les marges, plus lâche la pensée. Oui, j’ai parlé à trop de personnes, cela me frappe aujourd’hui; chaque personne a été un peuple pour moi. Cet immense autrui m’a rendu moi-même bien plus que je ne l’aurais voulu. Maintenant, mon existence est d’une solidité surprenante; même les maladies mortelles me jugent coriace. Je m’en excuse, mais il faut que j’en enterre quelques uns avant moi.

Je commençais à tomber dans la misère. Elle traçait lentement des cercles autour de moi dont le premier semblait me laisser tout, dont le dernier ne me laisserait que moi. Un jour, je me trouvai enfermé dans la ville: voyager n’était plus qu’une fable. Le téléphone cessa de répondre. Mes vêtements s’usaient. Je souffrais du froid; le printemps vite. J’allai dans les bibliothèques. Je m’étais lié avec un employé qui me faisait descendre dans les bas-fonds surchauffés. Pour lui rendre service, je galopais joyeusement sur des passerelles minuscules et je lui rapportais des volumes qu’il transmettait ensuite au sombre esprit de la lecture.

 

 

Publicités
Catégories :Citations Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :