Accueil > Citations > L’Enonciation messianique de la vérité, in L’Infini n°66 (1999) – Christian Jambet

L’Enonciation messianique de la vérité, in L’Infini n°66 (1999) – Christian Jambet

Toute l’écriture de l’histoire est une écriture imaginaire, non pas au sens où cette imagination produirait de l’illusion et de la futilité, mais au sens où le roman produit par l’histoire est son seul mode d’accès à l’exactitude. Or cette exactitude romanesque est le point de vérité de l’histoire. Dans l’activité imaginaire de l’historien, quelque chose s’efface, et c’est le présent. C’est le présent en tant qu’il est une origine. En effet, chaque présent, au temps où il a lieu, est origine d’un futur indéfini. Lorsqu’il s’engloutit dans la mémoire, ce présent s’anéantit en passé. Le passé est chose morte, non en tant qu’elle aurait perdu sa réalité, car, bien au contraire, la mémoire opère la résurrection du passé. Mais ce ne peut être que la résurrection d’une ombre, tels les enfers chez Homère. Le passé est une nomination imaginaire des noms du passé, et cette nomination est toujours nécessaire à quelque présent. Il n’y a donc phénomène de l’histoire qu’en notre présent, au présent de l’historien, mais non au présent porteur d’infini de ce qui fut et qui n’est désormais plus présent que dans la dimension du passé.
Publicités
Catégories :Citations Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :