YouTube USA

avril 12, 2018 Laisser un commentaire

2017-09-13_13h11_17

11 avril 2018, FranceDoc / Mashup Film Festival, Espace en cours, Paris

RIP in Pieces America,  Dominic Gagnon (2009) 60′, FIMIF SAS DAD, noisepuppet (2015) 4’, School Shooting, Thibault Le Texier, Nathalie Paton (2016) 30′ 

Ce programme se concentre sur deux phénomènes américains liés à la violence et leur diffusion médiatique via Youtube : les théories du complot concernant le New World Order, et les fusillades dans les écoles. Ces films composés de matériaux trouvés sur internet explorent la complexité et les ambiguité de ces individus se mettant eux-même en scène sur les réseaux sociaux et de la société dans laquelle ils vivent.

RIP in Pieces America (2009) – Dominic Gagnon, 60′, Canada
Un nouvel ordre mondial, les systèmes de contrôle, les marchés financiers, l’effondrement de l’économie, la survivance, la haine de la politique, la Bible et la Constitution, le fondamentalisme chrétien, des instructions pour l’insurrection, des chansons de révolte… À travers des images floues, des hommes en colère, masqués ou déguisés parlent à la caméra : ils se méfient de leur gouvernement, ils sont armés, ils délirent. Internaute acharné, Dominic Gagnon remarque que ces clips anonymes postés sur YouTube peuvent être considérés comme inappropriés par n’importe qui et par conséquent effacés. Il commence à s’y intéresser, à les télécharger, à les sauver au nom d’une archéologie du web, à les organiser dans un discours organique qui s’appuie sur les nombreuses analogies qui les rassemblent. (Luciano Barisone)

FIMIF SAS DAD (2015) noisepuppet, 4’, USA
Youtube Poop détournant des films éducatifs américains sur les armes: “You need guns and lots of them.”

School Shooting (2016) – Thibault Le Texier, Nathalie Paton, 30′, France
Régulièrement, depuis vingt-cinq ans, des adolescents font irruption dans leur école et tuent, suscitant chaque fois des ouragans médiatiques. La plupart de ces tueurs utilisent YouTube et les réseaux sociaux pour expliquer leur geste, leur colère, leur souffrance. Une fois leurs meurtres accomplis, ils continuent à vivre en ligne, haïs par certains YouTubeurs, et célébrés par d’autres.

Publicités
Catégories :Programmation

Intimités numériques

mars 6, 2018 Laisser un commentaire

2017-09-13_12h38_29

16 mars 2018, FranceDoc / Mashup Film Festival, Vidéodrome, Marseille

Monsieur Google, à qui appartient la réalité ?, de Jean-Marc Chapoulie (2013), 45′, www.webcam, Lionel Soukaz (2005), 27′

Ce programme met l’accent sur les rapports des outils numériques à l’intimité: des intrusions de Google dans la vie privée à la pratique de Chatroulette.

Jean-Marc Chapoulie découvre après une recherche sur Google Maps que son adresse figure dans leur répertoire, ainsi qu’une photographie de lui et de sa fille installés au café de la rue figurant sur Google Street View. Il décide de contacter Google afin de leur demander de déflouter son visage et celui de sa fille, cette image renvoyant à un moment important pour lui.

Pratiques sexuelles high-tech, mélancolie classique, histoire d’amour avec des images capables de soudain s’incarner. « Témoigner de mon époque et de mes amours, aimer devient un acte de résistance dans une société où l’être est nié, réduit à son pouvoir d’achat ou sinon jetable. Consommateur ou consommé. Je table sur l’être pour refuser le sort qui lui est réservé. » (Lionel Soukaz)

 

Catégories :Programmation

Passacaille (1969) – Robert Pinget

décembre 11, 2017 Laisser un commentaire

Que nous n’ayons pas encore trouvé une phrase, depuis le temps, pour nous en passer de la nature, une phrase qui retienne tout l’ensemble, on dirait le matin l’estomac plein jusqu’au soir où devant le coucher du soleil on la redirait la bouche pâteuse, plus besoin de sommeil ni de plaisir, phrase nourrissante, apaisante, la panacée, en désherbant le pré, en lavant le Z des autres, alimentaire, potable, éclairante, jusqu’au jour…
Cette phrase.
Pas encore trouvée.
Tu comprends dirait-il, pas encore trouvée.

Catégories :Citations Étiquettes : , , ,

Cette voix (1975) – Robert Pinget

décembre 11, 2017 Laisser un commentaire

Pulvériser c’est réduire en poussière.
Légende ce qui doit être lu.
Pied à pied cette rédemption.
Mais alors moi qui vous cause ceusses qui la renient je les comprends.
[…]
Le doux avril ouais.
La malchance ouais.
Le rêve ah bénédiction venez.
Le temps où il surgissait d’une citrouille nous allons voir nous allons dire nous allons ouais refaire des phrases seul moyen de les liquider. Une grande phrase qu’il faudra bien désavouer pour resplendir hors de l’affreux ossuaire.

Catégories :Citations Étiquettes : , , ,

Catalogue – Be Bop a Lulla (1987, Insomnie)

décembre 11, 2017 Laisser un commentaire

Catégories :Musique Étiquettes : , ,

Les blousons noirs – Spécial rock (1961)

décembre 11, 2017 Laisser un commentaire

 

Catégories :Musique Étiquettes : , ,

Les films psychotropes d’Ivan Zulueta

octobre 11, 2017 Laisser un commentaire

2015-10-12_13h12_59

17 novembre 2017, Braquage/Espace en Cours (Paris)

Masaje (1972), 3′, Frank Stein (1972), 3′, Get Back (1969), 3′, Leo es Pardo (1976), 10′, A mal Gam A (1976), 33′, Mi ego esta en Babia (1975), 35′

Les films de Zulueta sont des trips drolatiques et inquiétants qui invitent à l’expérience du dédoublement caractéristique du cinéma. L’image est sujette à toutes les métamorphoses (rappelons que le cinéaste était aussi dessinateur, et qu’il utilise des techniques d’animation – stop motion – dans ses films images réelles), à toutes les déliquescences, elle est l’objet d’un saisissement extatique (« arrebato ») où l’identité se dissout.

Catégories :Programmation